Combien coûtent les droits TV des sports collectifs en France ?

Eurosport vient d’annoncer avoir décroché les droits TV pour la coupe d’Italie de football. L’occasion de revenir sur l’enjeu économique énorme que représente ces droits. Si, en Angleterre, leur coût dans le football explose, qu’en est il en France ? Combien coûte la diffusion d’un championnat ? Y’a-t-il une différence si énorme entre le football et les autres sports ?

 

Sans surprise, le football est le sport le plus lucratif sur le marché des droits TV. Canal + et BeIN Sports se partagent la part du gâteau pour la Ligue 1 et la Ligue 2, les deux championnats professionnels. Au total, les deux médias devront débourser 748,5 millions d’euros par saison à partir de la rentrée 2016, et ce jusqu’en 2020, une hausse de 140,5 millions par rapport au contrat en cours.

Dans cette bataille entre les deux poids lourds du sport en France, Canal + reprend un peu de chemin sur BeIN et diffusera une affiche de Ligue 1 et une de Ligue 2 supplémentaire par rapport à leur offre actuelle.

 

L’évolution des droits TV dans le football Create column charts

Du côté du ballon ovale, le Top 14 touchait 31,7 millions d’euros par saison de la part de Canal +. Mais, depuis cet été, ce chiffre a plus que doublé et est passé à 74 millions par saison. Une augmentation qui s’explique par la concurrence forte avec BeIN. Canal + a dû sortir le chéquier pour conserver l’exclusivité des droits face à son concurrent BeIN. Un contrat qui s’élève à près de 300 millions d’euros jusqu’en 2019. La chaîne cryptée propose désormais 4 matches en direct (au lieu de 3) et un magazine en clair, le Canal Rugby Club, présenté par Isabelle Ithurburu et Sébastien Chabal, programmé chaque dimanche avant le Canal Football Club (18h10) depuis le 1er novembre. La Pro D2 a également fait un bond de géant avec un contrat qui passe de 1 million d’euros par saison à 6,1 millions par an pour cinq saisons. Trois matches sont désormais diffusés, un sur Canal+Sport le jeudi soir, deux autres le vendredi et le dimanche sur Eurosport 2, les autres rencontres étant retransmises sur Eurosport player.  

L’évolution des droits TV dans le rugby
Create column charts

 

Le marché du handball a également connu un grand pas en avant depuis le début de la saison. Jusqu’ici, Canal + versait 1,2 millions d’euros par an à la Ligue Nationale de Handball. Désormais, c’est BeIN sports qui est devenu total propriétaire des droits concernant la première division française. La chaîne a négocié un contrat de 20 millions d’euros sur cinq ans, soit 4 millions par saison. Deux affiches sont diffusées en prime time les mercredi et jeudi soirs et un magazine hebdomadaire a fait son apparition dans la grille des programmes, Hand Action.

 

L’évolution des droits TV dans le handball Create column charts

L’Equipe 21 s’offre le Volley et le Basket     Après les excellents résultats à l’international de l’Equipe de France de volleyball en 2015 (vainqueurs de la Ligue Mondiale et de l’Euro), la ligue nationale cherche à se populariser. Pour cela, elle a choisi l’option de la télévision en clair avec l’offre de L’Equipe 21, qui récupère la totalité des droits pour 1,2 millions d’euros par saison. Une nouveauté pour ce sport, qui ne touchait jusqu’ici aucun droits TV. Une nouvelle médiatisation donc plus de visibilité, avec 26 matchs de saison régulière et les Playoffs diffusés sur la chaîne de la TNT.     Pour finir, le basket réalise lui aussi une belle opération. Diffusée précédemment sur Sport +, chaîne du groupe Canal + qui vient de fermer, la Pro A touchait à l’époque 6,2 millions d’euros par saison. Elle vient de signer un nouveau contrat avec L’Equipe 21 et Ma Chaîne Sport pour 50 millions d’euros sur cinq ans. MCS est le principal diffuseur mais L’Equipe 21 diffusera en clair 12 affiches de la saison, le All Star Game et la finale de la Leaders Cup.  

L’évolution des droits TV dans le basketball
Create column charts

 

La répartition des droits TV en France
Create pie charts

 

En terme d’augmentation nette, ce sont le handball (+ 233%) et le rugby (+ 133%) qui ont le mieux géré ces renégociations. Cependant, le basket et le volley seront désormais diffusés sur une chaîne en clair et amélioreront ainsi leur visibilité. Quant au football français, largement devant tous les autres sports en terme de droits TV, il reste loin derrière le championnat anglais, qui a renégocié en début d’année ses droits à 2,3 milliards d’euros par saison (le contrat débute à partir de 2017). 70 % de plus que ce qu’il touche actuellement, alors que la dernière renégociation avait déjà aboutie à une hausse de 77 % …

 

Tagged as: , ,

Leave a Response